22 octobre 2016

Séance du 20/10/2016 – Intervention de Maël de Calan sur la gestion du département

img_1171

Le Conseil départemental s’est prononcé jeudi 20 octobre sur la modification du budget de l’année 2016. L’occasion pour les élus de l’Alliance et leur président Maël de Calan de dénoncer la gestion du département :

« Nous voudrions vous dire notre inquiétude face aux fautes de gestion qui se multiplient, face à la faiblesse de vos procédures d’évaluation et face à votre absence de vision prospective.

Ce département, Madame la Présidente, n’est pas géré. »

Maël de Calan, Président de l’Alliance.

En particulier, l’Alliance reproche à la majorité :

  • Son refus d’évaluer les politiques départementales afin d’y rechercher des économies : les évaluations qui sont lancées se contentent de chercher à améliorer le fonctionnement de nos politiques – ce qui est louable – sans jamais s’interroger sur leur coût (le même service pourrait-il être rendu à moindre coût ? comment le Finistère se compare-t-il de ce point de vue à des départements de même taille ?) ;
  • Ce refus de réaliser des économies de fonctionnement condamne la majorité à augmenter les impôts : la taxe foncière a ainsi été revalorisée de 6,5% pour la seule année 2016. Au cours des trois dernières années, les impôts départementaux auront augmenté de 40 millions (20 millions de taxe foncière et 20 millions de droits de mutation) ;
  • Pour la même raison, la majorité sacrifie l’investissement, notamment dans les routes avec la suppression de l’aide à la voirie communale ;
  • Elle multiplie dans le même temps les erreurs 4,8 millions d’euros dilapidés pour sortir d’emprunts toxiques en 2016, 13 millions d’euros investis dans le réseau Penn-ar-Bed numérique pour raccorder 1 400 foyers à internet, 400 000 euros dépensés pour l’achat d’un manoir à Roz-Trefeuntec sans aucun objectif sérieux …
  • Elle n’a enfin aucune vision prospective sur l’évolution des effectifs du département, ni aucune vision du dialogue social ce dont les syndicats se plaignent régulièrement.

« Madame la Présidente, certains départements sont dans l’action, c’est le cas des Côtes d’Armor voisines. Vous vous contentez de regarder passer les trains, en donnant encore tout récemment une grande interview dans laquelle l’essentiel de votre message consiste à ‘demander un geste’ financier au gouvernement. Vous avez théorisé le renoncement politique, et c’est bien dommage pour le Finistère ».

Maël de Calan, Président de l’Alliance.

Retrouvez l’intégralité du discours de Maël de Calan (pdf)