Blog → #CartonRouge !

5 mars 2019

Blablacar socialiste : 400 000 € inscrits en pure perte

OuestGo, c’est le nom de la plateforme de covoiturage pilotée par le Conseil départemental, mise sur pied en mars 2017 et subventionnée par 6 collectivités territoriales à hauteur de 380 000 €. Après l’échec de la plateforme finistérienne www.covoiturage-finistere.fr, la majorité socialiste au Conseil départemental du Finistère a attendu d’être rejointe par la Région Bretagne, Nantes Métropole, Rennes Métropole, Brest Métropole et La Carène Agglomération pour lancer ce projet voué à l’échec.

Plongée dans un environnement ultra-concurrentiel, cette plateforme socialiste de covoiturage viendra concurrencer des géants du secteur comme IDvroom (SNCF), Klaxit, ou même BlablaCar qui vient de lancer BlablaLines, une application pour les trajets quotidiens.

Cette dépense de 380 000 € d’argent public est donc absurde et s’inscrit en pure perte pour financer un site qui n’atteindra jamais la popularité des services privés.

Ce site de covoiturage, animé par un chargé de mission, nécessitera des mises à jour régulières afin de rester fonctionnel. Une campagne de communication a également été mise sur pied et des développements supplémentaires Il coûtera donc toujours plus cher au contribuable, sans parvenir à la qualité de service existante dans le secteur privé.

A titre de comparaison, le budget R&D de BlablaCar avoisine les 15 millions d’€ par an.


25 février 2019

Le scandale du centre national des phares

La politique culturelle menée par le département mélange beaucoup de choses. Cela va du soutien aux associations d’anciens combattants, aux bibliothèques en passant par les arts visuels. Autant de sujets sur lesquels nous sommes d’accord.

Cependant, il contient aussi des budgets qui dérapent, pour financer des politiques avec lesquelles nous ne sommes pas du tout d’accord. C’est le cas du Centre national des phares des phares et balises pour lequel la majorité socialiste a ouvert une enveloppe budgétaire de 17 millions d’euros !

Lire la suite…

9 février 2018

Fiscalité : la majorité socialiste vote contre la baisse des impôts

Alors que la conjoncture économique génère des rentrées fiscales supplémentaires, la majorité socialiste a refusé notre proposition de baisser les impôts des Finistériens. Elle préfère maintenir la fiscalité sans rechercher de véritables économies.

En effet, dans sa gestion du département, l’exécutif départemental ne peut se permettre de baisser les impôts parce qu’il dépense trop d’argent en fonctionnement sans recherche d’économies, ce qui le pousse à sacrifier des investissements (comme le collège de Landerneau ou encore la voirie communale) et à recourir au levier fiscal.

Séance après séance, nous proposons de nombreuses pistes d’économies, réalisables sur diverses politiques menées par le département.

Toutes nos propositions sont rejetées sans discussion par la majorité socialiste.

20 octobre 2017

Pourquoi le département est-il si attractif pour les MIE ?

L’accueil des mineurs isolés étrangers est une politique qui relève de la protection de l’enfance. Un mineur isolé et étranger est avant tout un mineur isolé aux yeux de la République, et nous devons lui offrir accueil et protection.

Seulement depuis 2010, la croissance exponentielle du nombre de mineurs isolés étrangers a été frappante, et ce qui n’était qu’une politique de bon sens est devenu un fardeau pour les collectivités. Année après année, les départements français ont vu le nombre de jeunes se présentant comme mineurs et isolés exploser.

Lire la suite…

22 juin 2017

La majorité socialiste épinglée par la Chambre régionale des comptes

Au cours des exercices 2012 et suivants, la situation financière du département s’est dégradée. Alors que les ressources financières ne progressaient pas, les dépenses ont explosé. Ce sont donc les impôts et la dette qui ont servis de variables d’ajustement et ont permis au département d’équilibrer les différents budgets :

  • Hausse de la ressource fiscale de 38,8 M€ depuis 2012, soit une augmentation des impôts de 2,6% tous les ans !!
  • Explosion de la dette au-delà du plafond anciennement fixé par la majorité à 300 M€, et qu’elle s’engageait à ne pas dépasser.

Des pistes d’économies, proposées par l’Alliance pour le Finistère depuis le début du mandat, ont toujours été refusées par la majorité. Seulement, ces réformes sont aujourd’hui imposées à l’exécutif, qui vient d’être destinataire d’un rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes de Bretagne (CRC).

Retrouvez, dans notre communiqué de presse, nos propositions pour réformer le département.

Lire notre communiqué de presse

Lire le rapport d’observations de la CRC

12 octobre 2016

La mauvaise gestion de l’accueil des Mineurs Isolés Étrangers par le département

mineurs-isoles-copie

L’accueil des Mineurs Isolés Étrangers (ou mineurs non-accompagnés) est une obligation légale et un devoir moral pour les départements. Mais il symbolise en même temps les relations difficiles entre les départements et l’Etat qui cherche à se défausser de ses responsabilités. Il est également l’exemple, dans le Finistère, d’un dossier géré en dépit du bon sens, avec une certaine naïveté. Tous les départements doivent faire face à l’arrivée massive de ces jeunes qui se sont souvent trouvés à la merci de filières d’immigration clandestines.

Lire la suite…

7 octobre 2016

Kérichen : une fermeture sans discussion, sans concession

college-kerichen-copie

Fin janvier 2016, la majorité socialiste du département soumettait son budget 2016 au vote de l’Assemblée du Finistère. Entre différents rapports qui composaient ce budget, celui de fermer le collège de Kérichen figurait parmi les plus importants. Cette délibération se présentait comme étant issue d’une « concertation locale » et comme intégrant « certaines demandes liées […] à la continuité des parcours scolaires. » Comprendra qui veut.

Cependant, malgré toute la bonne volonté rédigée dans ce rapport, rien de tout cela n’a été suivi d’effet. Bien au contraire.

Lire la suite…