Blog → #CartonRouge !

9 février 2018

Fiscalité : la majorité socialiste vote contre la baisse des impôts

Alors que la conjoncture économique génère des rentrées fiscales supplémentaires, la majorité socialiste a refusé notre proposition de baisser les impôts des Finistériens. Elle préfère maintenir la fiscalité sans rechercher de véritables économies.

En effet, dans sa gestion du département, l’exécutif départemental ne peut se permettre de baisser les impôts parce qu’il dépense trop d’argent en fonctionnement sans recherche d’économies, ce qui le pousse à sacrifier des investissements (comme le collège de Landerneau ou encore la voirie communale) et à recourir au levier fiscal.

Séance après séance, nous proposons de nombreuses pistes d’économies, réalisables sur diverses politiques menées par le département.

Toutes nos propositions sont rejetées sans discussion par la majorité socialiste.

20 octobre 2017

Pourquoi le département est-il si attractif pour les MIE ?

L’accueil des mineurs isolés étrangers est une politique qui relève de la protection de l’enfance. Un mineur isolé et étranger est avant tout un mineur isolé aux yeux de la République, et nous devons lui offrir accueil et protection.

Seulement depuis 2010, la croissance exponentielle du nombre de mineurs isolés étrangers a été frappante, et ce qui n’était qu’une politique de bon sens est devenu un fardeau pour les collectivités. Année après année, les départements français ont vu le nombre de jeunes se présentant comme mineurs et isolés exploser.

Lire la suite…

22 juin 2017

La majorité socialiste épinglée par la Chambre régionale des comptes

Au cours des exercices 2012 et suivants, la situation financière du département s’est dégradée. Alors que les ressources financières ne progressaient pas, les dépenses ont explosé. Ce sont donc les impôts et la dette qui ont servis de variables d’ajustement et ont permis au département d’équilibrer les différents budgets :

  • Hausse de la ressource fiscale de 38,8 M€ depuis 2012, soit une augmentation des impôts de 2,6% tous les ans !!
  • Explosion de la dette au-delà du plafond anciennement fixé par la majorité à 300 M€, et qu’elle s’engageait à ne pas dépasser.

Des pistes d’économies, proposées par l’Alliance pour le Finistère depuis le début du mandat, ont toujours été refusées par la majorité. Seulement, ces réformes sont aujourd’hui imposées à l’exécutif, qui vient d’être destinataire d’un rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes de Bretagne (CRC).

Retrouvez, dans notre communiqué de presse, nos propositions pour réformer le département.

Lire notre communiqué de presse

Lire le rapport d’observations de la CRC

12 octobre 2016

La mauvaise gestion de l’accueil des Mineurs Isolés Étrangers par le département

mineurs-isoles-copie

L’accueil des Mineurs Isolés Étrangers (ou mineurs non-accompagnés) est une obligation légale et un devoir moral pour les départements. Mais il symbolise en même temps les relations difficiles entre les départements et l’Etat qui cherche à se défausser de ses responsabilités. Il est également l’exemple, dans le Finistère, d’un dossier géré en dépit du bon sens, avec une certaine naïveté. Tous les départements doivent faire face à l’arrivée massive de ces jeunes qui se sont souvent trouvés à la merci de filières d’immigration clandestines.

Lire la suite…

7 octobre 2016

Kérichen : une fermeture sans discussion, sans concession

college-kerichen-copie

Fin janvier 2016, la majorité socialiste du département soumettait son budget 2016 au vote de l’Assemblée du Finistère. Entre différents rapports qui composaient ce budget, celui de fermer le collège de Kérichen figurait parmi les plus importants. Cette délibération se présentait comme étant issue d’une « concertation locale » et comme intégrant « certaines demandes liées […] à la continuité des parcours scolaires. » Comprendra qui veut.

Cependant, malgré toute la bonne volonté rédigée dans ce rapport, rien de tout cela n’a été suivi d’effet. Bien au contraire.

Lire la suite…

20 juin 2016

L’échec du réseau Penn-ar-Bed Numérique

photo-PABN

En 2015, la Chambre régionale des comptes a procédé au contrôle de la gestion par le Conseil départemental du réseau Penn-Ar-Bed Numérique, créé en 2009 pour  couvrir les zones blanches, c’est-à-dire les parties du territoire sur lesquelles la population ne bénéficie d’aucune solution d’accès à internet en haut débit (minimum 2 Mégabits par secondes).

Ce rapport extrêmement sévère confirme les critiques exprimées par l’Alliance pour le Finistère sur le fiasco technique, commercial et financier de la majorité socialiste, dénoncé de longue date par Didier Guillon (canton de Douarnenez).

Lire la suite…