10 novembre 2016

Le département n’est pas géré

img_1395

Après plus d’un an d’exercice des responsabilités par une nouvelle majorité socialiste, nous constatons que le Département n’est pas géré.

En effet, depuis les dernières élections départementales, les fautes et les erreurs de gestion se multiplient.

Derniers exemples :

  • La majorité socialiste fait une erreur lorsque, après avoir contracté des emprunts toxiques, elle est contrainte de souscrire une solution bancaire pour en sortir qui coûte 4,8 millions d’euros aux contribuables finistériens.
  • La majorité socialiste fait une erreur lorsqu’elle méprise la gestion des ressources humaines. Au prix d’effets désastreux sur l’ambiance dans la collectivité, elle se refuse à tout dialogue avec les agents alors que des sujets d’une importance capitale doivent être traités : passage aux 35 heures minimums, réduction des postes par non remplacement des agents partant à la retraite.
  • La majorité socialiste faire encore une erreur lorsqu’elle décide de racheter le manoir de Roz-Trefeuntec pour 400 000 euros, sans vision pour son devenir, et qu’elle verse une aide de 250 000 euros à la Communauté de commune de Quimperlé pour que le Premier Vice-président du Conseil départemental, également Maire de Quimperlé, puisse acquérir le domaine de Keransquer pour un million d’euros au total.
  • La majorité socialiste fait enfin une erreur lorsqu’elle décide en 2013 de ne pas s’assurer de la minorité de jeunes étrangers qui arrivent sur le territoire et se laisse entraîner par le Gouvernement dans la création de dispositifs d’accueil qui coûtent au département du Finistère désormais 5 millions d’euros.

Les 24 Conseillers départementaux de l’Alliance pour le Finistère exhortent la majorité à écouter les propositions constructives de son opposition. Il en va d’une gestion saine du département.