Blog → #EnDirect

4 février 2017

Séance des 26 et 27 janvier 2017 – Discours de Maël de Calan

Les 26 et 27 janvier 2017, les Conseillers départementaux du Finistère se sont retrouvés en Séance plénière afin de débattre du budget du département pour l’année 2017.

Profitant de l’occasion, les élus de l’Alliance ont commencé par adressé leurs vœux aux Finistériens :

« Le vœu le plus cher que nous formulons, c’est que la politique économique menée au niveau national soit rapidement réorientée pour favoriser la création d’emplois, afin que tous ceux qui cherchent un travail puissent trouver un travail. »

Maël de Calan, Président de l’Alliance pour le Finistère

Cependant, les élus de l’Alliance ont été désolés de constater qu’aucun bonne résolution n’a été prise pour le Finistère dans ce budget 2017. La majorité dresse un constat idyllique du département, sans proposer aucune ambition concrète pour améliorer les politiques départementales.

Les élus de l’Alliance ont suggéré à la majorité 6 bonnes résolutions qui auraient dû apparaître dans ce budget 2017 :

« Au titre des bonnes résolutions en ce début d’année, nous vous proposons de garantir la stabilité fiscale aux Finistériens sur le reste du mandat. »

« Une deuxième bonne résolution que vous pourriez prendre serait de relancer l’investissement. »

« La reprise de l’investissement ne sera pas possible sans des efforts beaucoup plus nets d’économie sur les dépenses de fonctionnement. » Il faut entamer une « évaluation générale de toutes les politiques départementales. »

« Une quatrième bonne résolution : faire preuve de plus de transparence à l’égard des Finistériens en général, et de votre opposition en particulier ! »

« La sixième et dernière bonne résolution que vous pourriez prendre serait de renouer, Madame la Présidente, avec le volontarisme politique pour défendre le Finistère avec beaucoup plus d’énergie. »

Maël de Calan, Président de l’Alliance pour le Finistère

Lisez le discours de Maël de Calan

21 décembre 2016

Séance des 14 et 15 décembre 2016 – Intervention de Maël de Calan

Le Conseil département s’est réuni en séance plénière les mercredi 14 et jeudi 15 décembre 2016 afin de débattre de deux sujets mis à l’ordre du jour :

  1. le plan d’action opérationnel du projet départemental 2016-2021
  2. les orientations budgétaires à donner au département pour 2017

Maël de Calan, avec tous les élus du groupe, s’est opposé au projet départemental comme aux orientations budgétaires, qui ne dégagent aucune perspective si ce n’est celle d’une nouvelle augmentation des impôts.

Lire la suite…

1 décembre 2016

Soutenons le développement de notre territoire

grue2-redim

Dans le département, de nombreux projets portés par des entreprises et des collectivités territoriales se retrouvent souvent menacés. Parmi ces projets avortés ou gelés dans le Finistère, nombre d’entre eux n’a pas pu voir le jour à cause de recours portés à leur encontre.

Lire la suite…

22 octobre 2016

Séance du 20/10/2016 – Intervention de Maël de Calan sur la gestion du département

img_1171

Le Conseil départemental s’est prononcé jeudi 20 octobre sur la modification du budget de l’année 2016. L’occasion pour les élus de l’Alliance et leur président Maël de Calan de dénoncer la gestion du département :

« Nous voudrions vous dire notre inquiétude face aux fautes de gestion qui se multiplient, face à la faiblesse de vos procédures d’évaluation et face à votre absence de vision prospective.

Ce département, Madame la Présidente, n’est pas géré. »

Maël de Calan, Président de l’Alliance.

Lire la suite…

24 juin 2016

Séance du 23 juin 2016 – Intervention de Maël de Calan sur le Projet départemental

debat-alliance

Le Conseil départemental débattait jeudi 23 juin de son projet pour les cinq ans à venir. L’Alliance a opposé au projet de la majorité socialiste son propre contre-projet, sur fond de détérioration de la situation du département. Le Finistère se retrouve en effet confronté à plusieurs défis :

  • La crise agricole et agro-alimentaire, prolongée et amplifiée par l’absence de réaction de la part du Conseil Départemental.
  • La fuite des centres de décision, responsable d’un enclavement de plus en plus important.
  • L’augmentation des dépenses de solidarité, dont le financement doit être assumé.

Lire la suite…